fbpx

Diffusion 28.05.2022

Rares sont les projets qui ont vu le jour dans nos têtes pendant le confinement et qui sont devenus réalité. Parmi ceux-ci, il y a celui, élaboré par Marina Zingg, de faire quotidiennement du qi gong.

zinggmarina
Marina Zingg

Ecoutez l’intégralité de la chronique :

Marina Zingg est en effet à la tête d’un petit groupe de gens qui se sont mis à faire du qi gong au début de la pandémie. Privés de leurs occupations habituelles, ils ont investi le jardin commun du quartier pour se retrouver tous les jours à 9h et prendre l’air tout en faisant cette gymnastique chinoise assez peu connue.

qigong

Le groupe, qui comptait au départ 5 membres, a fait parler de lui et les 12 nouveaux adeptes de qi gong se retrouvent quotidiennement, à 9h, pour faire des échauffements et préparer une chorégraphie.

Il s’agit d’avoir du plaisir, de sortir, de bouger et de voir du monde, mais aussi de continuer à donner du sens aux idées et aux projets élaborés au début de la crise sanitaire. Le monde d’après ressemble tristement au monde d’avant – si ce n’est que certains projets ayant émergé à cette période continuent à exister et à faire du bien.