fbpx

Première diffusion 28.10.2021

– Roshan Lashkari a quitté l’Afghanistan il y a six ans mais il conserve un fort attachement pour sa terre d’origine, où il a sa famille. Il témoigne aujourd’hui, entre espoir et désillusion.

lashkariroshan
Roshan Lashkari est aujourd’hui mécanicien de production dans la région de Bienne.

Ecoutez l’intégralité de la chronique :

Après le retrait des États-Unis et le retour au pouvoir des Talibans, il demeure confiant. Il espère que la situation s’améliore – en évitant la guerre – et que le peuple tout entier puisse participer à la reconstruction politique et démocratique du pays.

Au-delà des difficultés, Roshan insiste donc sur l’importance de la paix, sur le fait que c’est elle qu’il faut défendre avant tout. Il ne s’agit pas de soutenir les Talibans ni de défendre leur valeur, mais de croire en la possibilité d’un dialogue, en un avenir meilleur que les 45 années de guerre que vient de traverser le pays.